Accueil •  
Notre région •  
Son histoire •  
Son vignoble •  
Nos Hautes-Côtes de Beaune •  
Notre domaine •  
Nos vins •  
A l'ouest, au dessus du ruban des vignes de la Côte de Beaune, les crêtes des collines marquent le passage dans les Hautes Côtes dont l'altitude varie entre 400 et 450 mètres. Une vingtaine de villages se blottit ainsi dans vals et vallons ou contre la barrière protectrice de falaises calcaires.
La route des vins des Hautes-Côtes, certes moins fréquentée que celle passant par Beaune, n'en offre pas moins autant de plaisirs.
Plaisirs visuels pour ses paysages romantiques et ses villages authentiques qui séduisent et attirent les amoureux des vieilles pierres. L'incontournable château de La Rochepot entraîne le visiteur dans le Moyen Âge. A l'écart de l'agitation, la nature apaise le promeneur et guide ses pas sur ses routes et ses sentiers, lui faisant découvrir vignes et forêts, vergers et verts pâturages, chaumes et escarpements rocheux. Encore plus haut sur le plateau, cultures, bois et chaumes se partagent l'espace où vivent chevreuils et sangliers, renards et rapaces.
Les plaisirs gourmands ne sont pas en reste : caves, fermes, chambres d'hôte, gites et auberges font découvrir les bons produits locaux. Ici la polyculture n'est pas rare. L'agriculteur se fait bien souvent viticulteur et inversement. Parfois, la production de fruits, pommes, pêches de vignes, framboises ou cassis, viennent encore élargir son domaine de compétence.
Le vignoble des Hautes-Côtes est installé sur les coteaux les mieux exposés. En 1961, il obtient l'Appellation d'Origine Contrôlée avec une délimitation des meilleurs terroirs. L'appellation Bourgogne Hautes-Côtes de Beaune est née. Si le cépage Pinot Noir domine nettement la production, le Chardonnay s'impose quant à lui dans les meilleures communes de l'aire d'appellation à savoir Nantoux, Echevronne, Meloisey et La Rochepot.
Depuis un quart de siècle, la qualité ne cesse d'augmenter. Le vignoble se restructure, et les terres abandonnées après les ravages du phylloxera et de l'exode rural retrouvent leurs chers ceps de vignes. En raison d'une altitude supérieure (de 100 à 200 mètres) à celle de la Côte de Beaune, la maturité est plus tardive et les vendanges décalées d'une semaine en moyenne. Certains raisins servant à la fabrication du Crémant de Bourgogne, vin effervescent élaboré selon la méthode traditionnelle, sont quant à eux ramassés plus tôt. Depuis quelques années, la demande mondiale pour des effervescents de qualité contribue également au renouveau des Hautes-Côtes.